prélude pour voyeurs d'éclipse

 

3: il faut dire les choses x3

1: l'oeil est un météore

3: l'oeil est un météore x2

   il faut voir les choses x3

   ah c'est sensass x3

   hier les enfants effacaient les dessins de leurs mains x3

   hier les enfants x3

   hier les enfants efffacaient x3

   hier les enfants effacaient hier x3

1: il faut dire les choses x3 

Tous les organes trop collés, tous agglutinés, les uns aux autres en transaction, ne
laissent au vagabond du corps son droit à la clandestinité. Ainsi sont les corps
désabusés qu'on fait clignoter sur des lits d'hôpitaux des soi-s-insalubres qu’on a
jugé bon d’isoler.

extrémité des solubles, les intestins paraissent/ puisent sous la surface les pigments
noir du monde / sourdes secrétions, les salives digèrent
celle restée habillée pousse / tous ses os au-delà des tissus / accouchée des
chenilles processionnaires / les soies se tendent sous l’appendice
elle submerge son corps/ suies et souffres l’essuient / dilate ses demeures pour
l’espace
dans cette immense prière dissoute/ elle épanche sa soif dans les scories du grand
organe

On cache les corps que l'être a désertés. En mourant seul on accusera le coup. Mon
coup sera de déserter. Et mon coup retentira très en silence.

extrait de Trou Noir, l'égologue 

C’est bon non, on va peut-être passer à autre chose non.
C’est bon je veux dire quelque chose. Je suis quelque chose. Je ne pique la place de personne je
veux dire quelque chose.
regardez moi,
regardez moi !
vous n’êtes pas mes témoins
ma chute n’est pas à vous
mon chemtrail n’est pas à vous
vous avez suivi ma trace
vautours
vautours !
piquant sur leurs proies
tournant dans le ciel de vegas
de leur cadavre
je ne suis pas votre cadavre
vous n’avez pas réussi à toucher mon cadavre
tout ça
perdu d’avance
vous m’entendez
perdu d’avance

extrait de Chambre froide pour un vertige 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now